Maman après 40 ans  : les grossesses tardives.


Publication du

La maternité tardive n’est pas un phénomène rare comme on voudrait nous le faire croire.
Il faut remonter jusqu’en 1948 pour constater le même pourcentage de bébés nés en 2019 d’une mère quadragénaire.
En regardant fidèlement ses études on constate que c’est seulement les raisons qui sont bien différentes.
Aujourd’hui certaines femmes préfèrent réaliser une carrière professionnelle avant d’être mère ou parfois un problème d’infertilité les contraint à vivre une maternité tardive.
Par contre jusqu’au milieu du XXe siècle les femmes avaient en général plus de 3 enfants et de surcroît elle enfantaient jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus concevoir.

Autres publications


Comment on s’aime ?

Les kilos émotionnels

Genre et Sexualité

Sexo-oncologie : L’amour après la chimio

Travail en oncologie

Congrès de l’Albatros 2019

Addiction et trouble du comportement alimentaire

Congrés de l’Albatros 2017

Efta Athenes 2016

Congrés de l’Albatros 2016

Addictions sexuelles

Congrés de l’Albatros 2014

« La graisse est une carapace »

Suicide/Ados : Le passage à l’acte, un "mal-être dans les liens"

Poids et images corporelle chez l’adolescent en surcharge pondérale

Travail psychologique auprès des enfants obèses et de leur famille